Archive pour juin 2010

Les pubs « attrape-maman »

Le bandeau du PNNS* signale qu’il s’agit d’une publicité alimentaire. Une pub « attrape-maman » comme dit joliment ma copine Muriel. Les images racontent une journée de la vie des enfants d’aujourd’hui, sur fond musical efficace. La caméra nous permet, pour un bref instant, de voir ce dont on rêve pour nos enfants: une journée fatiguante, certes, mais épanouissante et riche en émotions positives. Le scénario nous fait vivre un goûter joyeux et insouciant, d’où jaillit le bonheur maternel d’offrir le meilleur à sa précieuse progéniture: du temps, des rires et un goûter. Equilibré le goûter, bien sûr. Il a fallu attendre les dernières secondes pour qu’on nous susure la recette du goûter équilibré selon Ferrero: un laitage, un fruit et… une tartine de Nutella® – des noisettes, du lait et du cacao…

Heureusement pour les vendeurs de Nutella® que la créativité des concepteurs de pubs est sans limite. Sûr que les magnifiques noisettes croquantes (enfin, on imagine), portées par une vague de lait plus blanc que nature avant de plonger avec bonheur dans un pot de Nutella sont plus vendeuses qu’un tas de sucre mélangé à de la graisse « végétale » (lisez graisse de palme), dans lequel seraient perdues quelques noisettes trop laides pour être vendues, un peu de cacao et de lait écrémé en poudre. Qui sont pourtant les vrais ingrédients de Nutella®.

*Programme National Nutrition Santé  fait défiler un slogan encourageant une alimentation saine et une activité physique régulière lors de toute diffusion publicitaire pour un aliment sur les chaînes télévisées françaises.

Allaiter ou ne pas allaiter?

Je termine la lecture de « Le Conflit, la femme et la mère » d’Elisabeth Badinter. Beaucoup d’encre a déjà coulé au sujet de ce livre, et les débats sont animés: une femme qui allaite est-elle plus aliénée qu’une femme qui n’allaite pas? Je n’ai pas de réponse. Mais bien des questions…

  • Comment se fait-il que l’allaitement « bon pour la santé » soit devenu un dogme (ou quasiment), alors que de nombreux autres comportements « bons pour la santé » ne sont que faiblement encouragés?
  • Pourquoi tant de gens croient qu’une femme active professionnellement ne peut pas allaiter, alors que les tire-laits modernes n’ont de barbare que le nom?
  • Avez-vous remarqué que les femmes qui n’allaitent pas se justifient spontanément, comme si elles avaient fait quelque chose de « mal »?
  • Pourquoi est il devenu si gênant pour certaines femmes d’allaiter en public?
  • Est-ce que tout le monde a oublié que la qualité du lait maternel (dont la composition nutritionnelle est supposée  « parfaite ») dépend principalement de la qualité de l’alimentation de la mère? (eh oui, la graisse de palme cachée dans son alimentation affectera son lait…)
  • Qu’est-ce qui est le plus « pratique »: le biberon, ou l’allaitement? (Autant demander si c’est plus pratique de faire ses courses à la Migros ou à la Coop… ça dépend!)
  • Les femmes allaitent-elles par plaisir, par sens du devoir ou pour des raisons de santé?
  • Les femmes savent-elles que leur corps résiste à la perte de poids durant l’allaitement (en revanche, le poids revient plus rapidement au niveau initial après le sevrage que s’il n’y a pas d’allaitement)
  • Qui a décrété que l’allaitement à la demande implique qu’on fasse téter bébé dès qu’il couine?
  • … et vous, qu’en pensez-vous?
%d blogueurs aiment cette page :